Des film X à l’école au Danemark

Dans notre numéro précédent (morpheus n°79) nous avions parlé du dessin animé pornographique Sausage Party à destination des enfants. La déchéance humaine est un objectif mondialiste parfaitement identifié, or, c’est sans limite…

                En effet, les Jeunes socialistes du Danemark estiment que les écoliers devraient pouvoir regarder des films pornographiques en classe.

                Un prof danois d’éducation sexuelle tente de convaincre les autorités scolaires du pays d’autoriser les films pornos en classe, rapportait dernièrement le quotidien « The Local ». Des discussions similaires se tiennent également en Suède et en Grande-Bretagne.

                L’idée peu commune séduit les Jeunes socialistes : « De nos jours, les élèves d’école primaire sont déjà exposés à des contenus hardcore pendant la récréation », explique le président Fabian Molina. Selon lui, être confronté trop tôt à ce type de vidéos contribue à donner une mauvaise image de la sexualité aux jeunes. « Ce serait bien de montrer des films X en cours à partir de la première année d’école secondaire. » Le visionnement devrait, bien évidemment, être encadré par un prof d’éducation sexuelle, précise-t-il. Pour lui, il s’agit là d’un bon moyen pour montrer aux filles et aux garçons la différence entre la réalité et la fiction.

                La conseillère nationale Maya Graf (BS/Verts) est du même avis : « De nombreux enfants voient ces images violentes et ne parviennent pas à en parler ensuite à la maison. Dans ces films, la femme est présentée comme un objet. Si les jeunes n’en parlent pas, ils auront l’impression que les femmes se comportent comme ça dans la vraie vie. » Maya Graf soutient l’idée des pornos à l’école, mais note que c’est aux directions cantonales de l’éducation de trancher.

Le Danemark avait légalisé la zoophilie en mars 2014 sous condition que l’animal ne souffre pas (sic !). La prostitution d’animaux fut donc pratiquée légalement dans ce pays avant-gardiste, phare de la civilisation… Les passes animales étaient facturées 70 à 150 euros. Nous ne savons pas quel protocole fut utilisé pour prostituer des baleines bleues. Enfin, le gouvernement danois s’est tout de même ravisé en avril 2015, interdisant la zoophilie sous peine d’un an de prison. L’honneur est presque sauf…

Source :

www.20min.ch décembre 2016

www.20minutes.fr 27 avril 2015

Morphéus n°80 mars-avril 2017