,

Opération Âge d’or : réunion au sommet

Dans une grande salle souterraine de l’Elysée, Fred Manfred relit attentivement les discours prévus pour les mille huit cent cinquante personnes présentement rassemblées. Une certaine tension est palpable devant l’ampleur de la tâche et l’enjeu de cette réunion.

 

Cent quarante-huit polytechniciens accrédités « Âge d’Or » ont été sélectionnés. Ils ont reçu leurs formations à propos des technologies psy-ioniques parasitant l’inconscient collectif terrestre et infestant les corps subtils des populations. Le Colonel Thomas Bearden a rejoint la cause et a été d’une aide précieuse pour expliciter les principes interférométriques de ces machines dont le fonctionnement scalaire est calqué sur le cerveau humain. Le Colonel Bulgare Nalimov, ancien collaborateur de Kozyrev, et le Colonel Tsiang Khan Zeng, spécialiste en bio transmission UHF, ont rejoint les rangs de cette coalition internationale secrète.

 

Cent quinze agents ayant déserté l’armée psy européenne et l’OTAN se sont mis sous la protection de la nouvelle garde secrète élyséenne. Leurs connaissances et leurs expériences en matière de maniements techno-magiques et psychotroniques auront été d’un grand secours. Le plus difficile pour Fred Manfred aura été de repérer des exorcistes disposant de savoir-faires protohistoriques, en marge de toutes les religions égrégoriques modernes. En effet, ni le judaïsme, ni le bouddhisme, ni l’islam ou la chrétienté ne pouvaient satisfaire à de telles exigences.

 

Aucun débat théologique n’avait sa place dans ce projet. Il s’agissait d’établir techno-spirituellement l’usage d’émanations naturelles permettant le nettoyage subtil de notre planète et de ses habitants. Si le nom de ces émanations pouvaient varier en fonction des cultures anciennes remontant à l’Atlantide, en revanche, leurs bons usages pouvaient techniquement être quantifiés. Pour cela, le calculateur interférométrique et les palpeurs scalaires du colonel Bearden furent essentiels pour la mise au point de cette opération. Ainsi tous les participants à cette réunion ont du passer une épreuve s’apparentant à un protocole d’exorcisme ciblé. Leurs capacités à capter une émanation naturelle et à en faire bon usage pour nettoyer les corps subtils d’un individu infesté par des élémentaux et des égrégores a pu être scrupuleusement jaugé. Même le Président de la République a accepté de se soumettre à l’épreuve afin de pouvoir participer à cette assemblée.

 

La tâche la plus complexe fut donc de recruter, dans la plus grande discrétion, à l’échelle internationale des exorcistes aguerris, en marge de toutes les religions égrégoriques. Pour y parvenir, il fallait pouvoir détecter à l’échelle planétaire l’activité interférométrique de leur cortex cérébral. Le colonel Nalimov, disposant des codes de contrôle d’anciens satellites russes, a pu rapidement mettre en place une constellation. Le colonel Bearden et Tsiang Khan Zeng se sont chargés de l’équipement de détection nécessaire pour l’opération. Ce qui paraissait impossible au demeurant, devint réalisable. En trois semaines furent recrutés les cent cinquante exorcistes ici présents. Tous, sans exception, savaient que nous viendrions les chercher. Ce fut donc presque naturel pour eux d’être acheminés en avion militaire jusqu’au Bourget et d’être accueillis dans l’ancien bunker présidentiel anti-atomique construit sous De Gaulle.

 

Le recrutement, le plus fastidieux, fut celui des voyants et voyantes prévus pour composer nos unités de seconde vision. En effet, le Nouvel Ordre a mis de tels systèmes d’infestations égrégoriques pour toutes les personnes ayant ces aptitudes, qu’il nous fallut une attention toute particulière pour les soigner. Nous avons été aidés en cela par les technologies russes à laser polychromatique qui permirent le nettoyage du canal central et du troisième œil de nos voyants sélectionnés pour la cause.

 

Fred Manfred, ayant tout cela à l’esprit, monta sur l’estrade :

 

« Mesdames, Messieurs, vous connaissez tous vos affectations. Vous connaissez parfaitement le rôle que vous jouez déjà. Et comme vous le savez, le temps nous est compté. Quand l’étoile Fomalhaut s’alignera sur le cœur du Sphinx, le cycle semi-précessionnel terrestre prendra fin. C’est ce que l’on nomme populairement « la fin des temps ». Or, selon nos calculs les plus pointus, la date d’alignement est fixée au 23 octobre 2023. Nous avons donc jusqu’à cette date butoir pour sauver ce qui peut l’être de notre civilisation en perdition.

Rappelons ici que la date réelle dépend de la Terre elle-même. Cependant, les indications des Atlantes réfugiés en Egypte nous ont laissé tous les éléments astronomiques nécessaires pour que nous puissions calculer une date. Nos objectifs seront donc fixés sur cette date.

 

En vue du passage à l’Âge d’Or, je me permets de vous rappeler vos missions respectives.

 

Nos unités scientifiques ont le devoir d’alléger tous les réseaux géophysiques terrestres, en les purifiant autant que faire ce peut, de tous les égrégores et élémentaux liés aux cultes de l’âge noir.

 

Nos unités de seconde vision auront à établir, chaque semaine, un diagnostic de la purification en cours, qu’il s’agisse de notre planète ou des populations. De leur juste voyance dépend toutes nos opérations exorcistes.

 

Nos unités exorcistes, seront pour l’essentiel, chargées de procéder à des actions de masse. Les procédures individuelles seront exceptionnelles et émaneront des statistiques et orientations de nos unités de seconde vision.

 

Nos unités militaires psy auront la lourde charge de contrecarrer toute la techno-magie terrestre du Nouvel Ordre Mondial. Il s’agit de mettre un terme à tous les programmes MK-ULTRA en neutralisant tous les réseaux psychotroniques de masse. Devant l’ampleur de la tâche, nous avons mis en place un système de recrutement et de sélection accélérés pour grossir nos troupes durant le temps qui nous est imparti.

 

Le cœur de la réforme terrestre en vue de l’Âge d’Or se fait à partir de la France comme indiqué par d’anciennes prophéties protohistoriques que vous connaissez tous bien. Hors, vous qui venez de tous les pays du monde, vous êtes ce cœur battant. C’est sur votre courage, votre pugnacité et votre foi en la vie que repose la destinée de notre future civilisation planétaire.

 

Quand nous aurons atteint la date butoir et que notre planète se lancera dans un nouveau cycle, espérons que nos efforts aurons pu alléger et purifier les âmes et les cœurs d’un grand nombre. Nous passerons alors, tous le cap de la pesée des âmes accompagnant, pour ceux qui le mérite, la planète dans son élévation vibratoire.

Du fait de nos prises de conscience et de notre travail, assurément l’humanité ne sera pas totalement détruite.

 

Alors, Mesdames, Messieurs, ayant fait vos preuves vis-à-vis des lois célestes mêmes, vous aurez à charge de restaurer la civilisation du nouvel Âge d’Or. Vous serez en cela aidés et orientés par nos collèges et unités archivistes. Toutes nos données historico-scientifiques et techno-spirituelles depuis l’Atlantide sont compilées sur des disques en titane. Le redéploiement des connaissances et des savoirs essentiels à notre civilisation essaimera de la France vers l’ensemble des pays du monde. La reconstruction sera difficile mais non impossible. C’est avec cette note d’encouragement que je vous laisse retourner au briefing prévu dans vos différentes unités ».

 

                « Que notre jour d’hui soit un combat pour la vie, et que notre lendemain soit une victoire pour l’amour de la création. Merci à vous tous ici rassemblés ». Fred Manfred

 

(suite de Waronas Project, Morphéus n°85)

Real fiction © Morin Frédéric le 2 avril 2018

Morphéus n°87 mai / juin 2018