Nous publions ci-dessous l’interview de Barrie Trower, ancien militaire de la Royal Navy, spécialiste des armes à micro-ondes. Cet entretien eut lieu le 9 juin 2019 sur kla tv.

Barrie Trower : « Je n’utilise jamais le mot « expert » pour me présenter. Pour être expert dans ce domaine, il faudrait avoir des doctorats en médecine, en physique, en électricité, en mathématique et en chimie. Je suis un chercheur scientifique indépendant. Je ne réponds qu’aux questions pour lesquelles je me sens qualifié ».

Mes qualifications

                J’ai passé mon premier examen dans le domaine des ondes millimétriques en 1959 pour entrer dans la Royal Navy. J’ai alors étudié dans l’armée tous les aspects de la guerre faite avec les ondes.

                Pour mon premier diplôme, je me suis spécialisé en physique nucléaire et atomique. J’ai écrit ma thèse sur l’absorption des ondes millimétriques. J’ai un autre diplôme sur les influences environnementales, sur les processus de pensée, ce qui inclut les effets des ondes millimétriques sur le cerveau.

                J’ai un diplôme d’enseignement en physiologie humaine. Je suis l’auteur de rapports confidentiels pour la police, sur le système de communication sans fil Tetra, que vous avez en Allemagne. Je suis également l’auteur du rapport hautement confidentiel destiné aux cadres supérieurs de la police sur le système radio Tetra. J’ai enseigné la physique avancée, un peu de mathématiques et la physiologie humaine.

Dans ma carrière, je n’étais pas employé par les services secrets militaires mais je leur ai fourni des renseignements, en passant par le MI5 et le MI6.

Les armes à ondes millimétriques

                Les armes à micro-ondes ont été utilisées à partir de 1949. Ces armes sont toujours utilisées actuellement.

                Les ondes millimétriques peuvent influencer 4 500 structures biologiques chez l’homme. Notre travail consistait à identifier et référencer les ondes et fréquences permettant d’altérer telle ou telle structure biologique, cerveau compris. Par exemple, une fréquence spécifique provoque l’effondrement de la fonction intestinale, une autre peut vous pousser au suicide, une autre encore provoque le cancer sur la cible. Ces ondes peuvent être utilisées de près, de loin ou à grande distance pour un même résultat. Elles sont également utilisées dans la guerre biologique.

Fréquences mortelles

                En fait, deux des fréquences 5G sont connues dans l’armée pour être des armes mortelles. Le problème est que l’industrie de la téléphonie mobile ne veut rien entendre ! Pourtant cela est publié dans plus d’un article, depuis les années 40 et 50 ! En fait, certaines des expériences antérieures avec des ondes dites millimétriques ou 5G ont été réalisées sur des humains, pour causer de graves dommages physiologiques et neurologiques. Une des gammes de fréquences 5G les plus élevées est en cours de test en ce moment. Son surnom est « le Grogneur », elle sert à contrôler les foules. Quand elle a été testée sur des soldat, elle les a immédiatement mis à genoux !

Fréquences et maladies

                Dans les années 50-60, j’ai recueilli une liste d’environ 60 fréquences de pulsations différentes qui pouvaient causer 120 à 200 maladies neurologiques et physiologiques. Aujourd’hui, la liste est passée de 60 à environ 750 fréquences. En terme de maladies occasionnées, c’est 750 combinaisons factorielles. Cela signifie que vous pouvez avoir les effets nocifs de la fréquence 1, multipliés par les effets nocifs de la fréquence 2, multipliés par les effets nocifs de la fréquence 3, et ainsi de suite jusqu’à 750 fois ! Les combinaisons de ces ondes nocives sont gérées par des ordinateurs à intelligence artificielle dans l’armée d’aujourd’hui. (NOTA : Ces recherches militaires ont permis de créer potentiellement des milliards de maladies inconnues jusqu’à présent sur Terre. La constante augmentation de la dégradation sanitaire des populations, est-elle la conséquence du déploiement militaire des ondes millimétriques ?)

Effets de la 5G sur l’homme et les animaux

                La 5G est constituée de longueurs d’ondes courtes. Elles causeront de nombreux troubles. En ce qui concerne l’homme, vous pouvez vous attendre à des dommages aux yeux, aux oreilles et certainement au niveau de la peau. Les organes de reproduction seront endommagés. Elles sont très nocives pour la surface du corps. Mais les ondes 5G ne viennent pas toutes seules. Elles se combinent avec d’autres fréquences qui pénètrent plus profondément dans le corps.

                Il a déjà été démontré qu’une centaine de bovins sont morts dans un champ où les ondes 5G ont été testées. On sait aussi que des oiseaux sont morts près des antennes. Et il a également été écrit et publié qu’elles sont particulièrement dangereuses pour les insectes (destruction des organes sensoriels électriques, des antennes, etc.). Si les pollinisateurs sont détruits par ces ondes, l’humanité devra se passer de nourriture.

                Ce problème est connu et certaines universités travaillent déjà sur de petits drones-insectes qui pourraient remplacer les insectes qui meurent sous l’effet des ondes.

Deux autres catastrophes majeures

                Il a été prouvé expérimentalement que les bactéries se développent fort bien en présence d’ondes millimétriques. Elles se multiplient beaucoup plus vite que d’habitude. Il en va de même pour les virus. Il faut donc s’attendre à une explosion de maladies virales et bactériennes.

                L’autre catastrophe concerne la flore. Les arbres sont conçus pour capter le rayonnement à tous les niveaux, tout comme les arbustes et les buissons. Lorsque vous commencez à irradier les arbres avec des ondes millimétriques, vous affaiblissez leur résistance aux infections bactériennes et virales. Vous détruisez le mécanisme de photosynthèse par lequel ils produisent la nourriture. Un lieu d’intérêt scientifique particulier, en Australie, connu sous le nom de « Chaîne de montagnes Nardi » illustre cela. Ce lieu a été désigné « Zone de protection de la nature ». L’industrie est venue installer des antennes dans ces montagnes. La chaîne de montagnes Nardi, en Australie, est maintenant morte. Les arbres sont morts. Le sol est mort. Tout ce qui pouvait bouger est parti. Tout ce qui ne pouvait pas partir est mort et, en fin de compte, c’est un désert à présent. (Notons à propos du Mont Nardi, le rapport Mt-Nardi-Wildlife-Report-to-UNESCO. Il s’agit d’une étude réalisée de 2000 à 2015 dans le Nightcap National Park World Heritage Area par l’ethno-botaniste Mark Broomhall).

L’avenir de l’humanité avec les ondes

Barrie Trower affirme que : « Dans trois générations, si rien n’est fait, seul un enfant sur huit pourra espérer naître sain ! En ce qui concerne les espèces animales, même si leur durée de vie est plus courte, c’est encore un animal sur cinq ! »

                « Tous les téléphones modernes ne devraient être utilisés qu’environ 27 minutes par jour pour un adulte. Pour les enfants, ils devraient être interdits. Ces technologies ne sont en rien des outils d’interaction sociale car ils ne sont pas destinés à de longues conversations. Ils ont été conçus pour une utilisation en cas d’urgence seulement ».

Barrie Trower sur www.kla.tv

le 9 juin 2019

publié dans Morphéus n°95 sept-oct 2019